Blason Cornas Blason Saint-Péray
Cave Teysseire
Domaine de Chaban
La vigne de Cornas
Vigne en terrasses Blason Cornas

La vigne installée en terrasses, au quartier Chaban, couvre 2,7 hectares du coteau merveilleusement ensoleillé dès les premières heures du jour. Ici le cépage Syrah puise dans le sol complexe le caractère et la force du terroir. (En celte, Cornas signifie “Terre brûlée”).

La culture moderne et raisonnée reste respectueuse de l’environnement et des traditions.

Les règles de culture et de prodution de l' appellation contrôlée "Cornas" sont fixées par le décret du 5 Août 1938.

Vigne installée en terrasse

Vigne en terrasses

Quatre saisons

Vigne en Hiver Vigne au Printemps Vigne en Été Vigne en Automne

Le Cornas

Le vignoble de la vallée du Rhône serait le plus ancien de France. La célébrité du Cornas n’est pas de reste, puisqu’il est déjà présent dès le X° siècle. Il est souvent cité dans l’histoire ou la littérature, de Charlemagne à la Révolution Française, en passant par Saint Louis et Louis XV.

Malgré les ravages de la maladie de Pierce ou phylloxéra (puceron ravageur de la vigne, combattu en utilisant des plants greffés) et les autres difficultés de survie, le micro vignoble est toujours présent au XX° siècle, grâce aux vignerons qui se sont battus avec la conscience de pouvoir produire un grand vin.

En 1938, le Cornas, vin rouge, issu du cépage unique de Syrah, est en Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). C’est une première récompense du travail des anciens.

La production de Cornas est bien entendu limitée à la commune. Malgré le relief tourmenté, le vignoble s’est agrandi. Il compte aujourd’hui environ 114 hectares contre 75 à son arrivée en AOC.

Appellation d'Origine Contrôlée

L'appellation d'origine contrôlée (AOC) désigne un produit originaire d'une région ou d'un lieu déterminé, dont les caractéristiques sont dues essentiellement à ce milieu géographique. C’est la combinaison d'un savoir-faire et d'un terroir.

L’AOC, conçue au départ pour garantir l'origine du vin, a été élargi à d’autres produits agricoles ou alimentaires, puis aux produits forestiers et aux produits de la mer.

L'appellation d'origine protégée (AOP) est l'équivalent européen de l’AOC. Si le produit se voit refuser par la Commission européenne le bénéfice de l'AOP, il perd celui de l'AOC qui lui a été reconnue.

La production est soumise à des procédures d'agrément comportant une habilitation des opérateurs, un contrôle des conditions de production et un contrôle des produits.

La reconnaissance d'une AOC est proposée par l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine, dépendant du ministère de l’Agriculture) aux pouvoirs publics après avis de l'organisme de défense et de gestion, qui représente et rassemble les opérateurs de la filière du produit.

Le cépage Syrah

Les avis sur son origine sont partagés : Importé par des navigateurs en provenance de la ville de Chiraz (Iran), ou simplement du Dauphiné… Aujourd’hui, des tests ADN donnent avec certitude l’origine de ce cépage : il est propre à la région, provenant d’un croisement naturel de Dureza (père)et de Mondeuse Blanche (mère).

La Syrah trouve dans la vallée du Rhône septentrionale (Saint-Joseph, Hermitage, Cornas…) un terrain favorable et les conditions climatiques idéales pour rivaliser avec les plus grands cépages des autres régions.

Arômes : réglisse, fourrure, églantine, truffe, cassis, brûlé, fumé, épices variées, moka, chocolat, venaison, violette, cerise, framboise… profondeur et velouté des tanin. L’excès de soleil semble augmenter son degré alcoolique et « calciner » ses arômes